Menu principal

Pour le respect des droits sociaux fondamentaux PDF Imprimer Envoyer
Transports
Lundi, 22 Février 2010 20:44

Les droits sociaux ne sont pas négociables. Ils ont été reconnus comme inaliénables dans des déclarations internationales et des préambules de constitution. Ils correspondent à l’idée que nous nous faisons des besoins qui doivent être satisfaits et de la société dans laquelle nous voulons vivre. Ces droits, identiques pour les hommes, les femmes, qu’ils soient de citoyenneté française ou étrangère, représentent des objectifs à atteindre et à protéger contre toutes attaques.

Nos revendications précisent et actualisent ces droits notamment dans notre contexte local.

 

  • Droit à un revenu décent pour chacun-e

    • A travail égal, salaire égal.

    • Augmentation de 300 euros pour tous les revenus inférieurs à 2,5 fois le SMIC (salaires, pensions, retraites, minima sociaux, salaires socialisés) sans revenu inférieur à 1500 euros net par mois.

    • Toute augmentation de la productivité et/ou des bénéfices doit bénéficier aux salariés par une augmentation du salaire et/ou de la protection sociale et/ou de la diminution du temps de travail.

    • Indexation des revenus sur les prix.

    • Une échelle des salaires doit être déterminée démocratiquement afin de

définir un revenu maximal.

 

  • Droit à se nourrir

    • Baisse des prix de consommation de base par une TVA à taux zéro et répartition équitable des marges entre la distribution, la transformation et les agriculteurs/trices.

 

  • Droit à se loger décemment

    • Recensement de la vacance de logements dans chaque commune et réquisition des locaux inoccupés depuis un certain temps;

    • Maîtrise du foncier par les municipalités pour éviter les pratiques spéculatives et mise en place d'un vaste programme de logements sociaux qui couvre les besoins communaux et inter-communaux.

    • Taxation des habitations non occupées ;

    • Imposition d’un programme de logements HLM, ILM dans toute opération immobilière ;

    • Application des législations existantes (loi SRU ; loi DALO)

 

  • Droit à se déplacer

    • Mise en régie municipale des transports urbains et développement des transports collectifs dans les zones rurales;

    • Financement par les employeurs des déplacements domicile/travail ;

    • Refus de la LGV au Pays basque ; amélioration des voies existantes y compris l'ensemble des voies secondaires.

    • Gratuité pour les transports collectifs de proximité

 

  • Droit à la protection contre les aléas de la vie : chômage, maladie, retraite, handicap

    • Garantir à tou-te-s l'accessibilité aux organismes de protection dans l’anonymat respecté ; santé gratuite (contre les dépassements d'honoraires et les franchises médicales);

    • Sécurité des patients qui passe, notamment, par la défense des conditions de travail des salariés de la santé

    • Maintien des services publics de proximité (centre hospitalier, maternité…)

    • Développement d’une vraie médecine du travail pour l’ensemble des salarié-e-s du privé comme du public

    • Maintien du système de retraite par répartition; retour immédiat aux 37,5 annuités pour tou-te-s et vers les 35 annuités pour tou-t-es

 

  • Droit à l’éducation, la culture et la formation

Halte aux suppressions de postes et aux fermetures de classes; création massive de postes pour faire face aux besoins et améliorer la qualité de l'éducation

    • Droits garantis en rendant effectivement l’école accessible à tou-te-s : contre les fermetures de classes dans les petites communes ; attribution de réels moyens pour l'intégration des handicapé-e-s à l'école ;

    • Non à la privatisation du système éducatif, par exemple au projet de jardin d'éveil (privé) se substituant à la maternelle

    • Localement, accès à l’éducation en basque pour tou-te-s ;

    • Amélioration de la loi sur la formation professionnelle choisie, financée et possible tout au long de la vie.

    • Accès à la culture pour tou-te-s par le développement d’activités culturelles d’initiatives populaires ou institutionnelles.

 

Mise à jour le Lundi, 22 Février 2010 20:50